Sélectionner une page
Vegan One Pot Pasta : un plat rapide et équilibré qui t’évite de faire la vaisselle pendant trois heures

Vegan One Pot Pasta : un plat rapide et équilibré qui t’évite de faire la vaisselle pendant trois heures

One pot pasta? One pot quoi quoi ?

“Ha voilà Lucie, tu penses tu vas m’apprendre à cuire des pâtes, sérieux…?” Et oui. Pourquoi ? Car le One Pot Pasta, c’est le summum de la flemmardise et l’arme secrète de la nana pressée.

Peut-être que ça ne respecte pas l’art de la cuisine italien, mais il est bon parfois de transgresser les règles. Et on sait que t’es trop une bad girl dans l’âme alors hop, aux fourneaux.

Le concept:

Cuisiner tous les ingrédients dans une seule casserole (d’où l’apellation super explicite “One Pot”).

Les avantages:

  • Super rapide et facile à réaliser
  • Pas besoin de faire 3 heures de vaisselle après
  • Avec des pâtes, c’est juste génial: l’amidon naturellement contenu dans les pâtes épaissit le “jus” de cuisson et cela donne une sauce légère mais super agréable au palais.

Les secrets d’un bon One Pot Pasta:

  • Utiliser une poêle assez grande et profonde pour que la cuisson soit uniforme. Comme moi, si tu n’en as pas, tu peux simplement commettre l’impardonable pour toutes tes potes italiennes, et casser tes spaghetti en 2.
  • Ne pas mettre trop d’eau. Le but du jeu c’est de laisser mijoter et faire réduire afin de garder tout cet amidon.
  • Se lâcher sur les épices et les herbes aromatiques: cela relève le goût du plat x 1000. Gordon Ramsay approuve.
  • Faire revenir de l’oignon et de l’ail avant tout, parce que c’est bon.
  • Pour une recette totalement vegan, il faut combiner les pâtes de ton choix avec des légumineuses. Cela constitue ainsi une source intéressanate de protéines. Ici, j’ai utilisé des pois chiches, mais personne ne t’a dit que tu pouvais pas utiliser des lentilles, des haricots noirs, rouges, … Les combinaisons sont nombreuses!
  • Pour finir le dressage de ton assiette, ajoute des crudités et un filet d’une bonne huile parfumée.

Pour ma part, j’ai poussé le vice du “pas italien” jusqu’au bout: Huile d’olive grecque, sel marin des Sables d’Olonne et gruyère (nope je ne suis pas vegan). #italianspleasedonthateme

Si vous essayez cette recette, n’hésitez pas à prendre une photo et me taguer dessus sur Instagram ! @thelazyfrenchgirl

“Je n’arrive pas à prendre un petit-déjeuner le matin”: Comment modifier cette habitude dès aujourd’hui

“Je n’arrive pas à prendre un petit-déjeuner le matin”: Comment modifier cette habitude dès aujourd’hui

La déesse du petit-déjeuner elle-même sait: avant, je sautais souvent le petit-déjeuner. Par flemme, par envie de rester au lit plus longtemps… Ou parce que j’avais simplement rien dans mon frigo.

Peut-être toi aussi tu fais partie de la team “sans-petit-déj”?

Pourquoi devrait-on toujours manger le matin?

“Manger comme un roi le matin, comme un prince le midi, comme un pauvre le soir” – Tu as sûrement déjà entendu cet adage.

Du coté scientifique de la chose: Une grosse étude a démontré que manger copieusement au repas du soir augmentait le risque d’obésité et d’autres trucs pas très joyeux.

Dans la vie réelle, quand tu ne manges pas le matin, il y a des chances que tu compenses en mangeant plus que tu ne devrais aux deux autres repas ou que tu grignotes entre les repas. De manière générale, cela peut mener à une prise de poids.

Aussi, le petit-déjeuner est le moment idéal pour compléter l’équilibre alimentaire: si par exemple t’as du mal à caler un fruit et des oléagineux dans le reste de ta journée, ce serait une bonne idée de les intégrer à ton petit-déjeuner… Par exemple, en essayant mon bol de petit-déj Blueberry Lemon 😉

C’est bien facile de dire qu’il faudrait manger tous les matins. En pratique, comment faire ?

Conseils pour s’habituer à prendre le petit-déjeuner:

  1. Mange léger au repas du soir
  2. Organise-toi à l’avance et aie toujours sous la main de quoi te préparer un petit déjeuner
  3. Bois un verre d’eau pour réveiller en douceur ton système digestif (et te réhydrater, après ces 6-8 longues heures sans boire!)
  4. Fais de ton petit-déjeuner un moment de détente: Lis ton horoscope, discute avec ton ami imaginaire, écoute cet album que t’avais promis d’écouter…
  5. Si tu n’aimes pas ce que tu manges pour le petit-déjeuner, essaie différentes choses jusqu’à trouver ce qui va le mieux pour toi. On n’aime pas toutes le pain-beurre-confiture!
  6. Toujours pas faim ? Peut-être c’est le moment de caler quelques minutes d’activité physique… Faire du sport, ça creuse. (En plus ça fait depuis Nouvel An que t’as dit que t’allais te mettre au sport)
  7. …Toujours pas faim? Sacre bleu. Personnellement, j’essaierais quand même de manger un yaourt ou quelque chose de léger, histoire d’avoir quelque chose dans le ventre. Et je prendrais avec moi un petit pain complet et un fruit, à manger plus tard dans la matinée
  8. Si tu ne réussis pas, ce n’est pas grave 🙂 si tu n’as pas faim, ben c’est comme ça. Reste à l’écoute de tes sensations!

L’important est d’essayer et de prêter attention aux changements éventuels. Peut-être tu auras moins l’estomac dans les talons au repas de midi, ou moins envie de manger des sucreries.

Si tu essaies quelques-unes de ces idées ou toutes, raconte ton expérience dans les commentaires ci-dessous! Je suis curieuse de savoir si comme moi tu deviendras une addict du petit-déj’!

 

Une recette pour mettre au placard les Breakfast Bowls: Le bol de petit-déj’ Blueberry Lemon

Une recette pour mettre au placard les Breakfast Bowls: Le bol de petit-déj’ Blueberry Lemon

Petit-déjeuner sous la loupe!

Le petit-déjeuner est devenu un des gros “trends” de 2017. Retour mystérieux, car ce n’est pas nouveau: prendre un petit-déjeuner le matin, c’est le secret (pas-si-secret) pour bien démarrer sa journée.

Depuis ce début d’année 2017, il est possible que vous ayez vu apparaitre sur vos feeds, les “Breakfast bowls”.

Intriguée, j’ai tenté l’expérience et essayé plusieurs recettes, et bien qu’elles étaient super délicieuses, j’ai quand même réussi à leur trouver un désavantage: Elles prenaient presque toutes trop de temps à faire.

Du coup comment se concocter un Breakfast Bowl, rapide, avec des ingrédients facilement trouvables?

Le Breakfast bowl, version simplifée, sans chercher de midi à quatorze heures, c’est ci-dessous.

Est-ce que c’est une recette qui prend du temps? Non. 5 minutes montre en main.

Est-ce qu’elle est instagrammable? Oui. (Fais pas semblant…)

Est-ce qu’il faut la préparer la veille? Oui. Mais tu es 4x plus contente le matin quand tu te réveilles et que t’as rien à faire à part sortir ton petit-déjeuner, tout prêt du frigo.

Et aussi, rien ne t’empêche de prendre ton petit-déjeuner à l’emporter, et de le manger directement dans ton bocal 🙂

Perdre du poids avant l’été: une bonne idée?

Perdre du poids avant l’été: une bonne idée?

Wouhou ! Les jours deviennent progressivement plus longs : la plage, les grillades, le farniente, les apéros, les vacances, les sandales, les jolies petites robes, la baignade… C’est bientôt l’été ! 🙂 Mais pourquoi parler de poids ?

J’ai l’impression d’être devenue moins sensible à ce genre de choses, mais plus l’été approche, plus les magazines féminins et les publicités font du harcèlement moral. Nan mais sérieusement : “Perdez 10 kilos avant l’été”, “Nos astuces pour maigrir efficacement avant l’été”, “Objectif bikini”… Vous ne trouvez pas cela agaçant ?

Pourquoi cela m’énerve ? Pour deux grosses raisons:

1) Les promesses de ces régimes/diètes/cures ne sont que de la “poudre de perlimpinpin”. (Bisous Emmanuel)

2) L’entretien de l’estime de soi peut être difficile. Surtout si à chaque coin de rue on te dit que tu devrais ressembler à un top model Victoria’s Secret.

Niveau de relou maximal ! Car une fois ces diètes et l’été terminés, il est probable que tu aies repris tout le poids que tu as peiné à éliminer et que ton estime en ait pâti.

Non seulement ces “remèdes-miracles” sont difficiles à appliquer, mais aussi ils ne règlent le problème qu’en surface, tout en apportant un bon paquet de vilaines conséquences.

Chez une personne en bonne santé, une perte de poids volontaire et rapide s’associe souvent à une perte de masse musculaire, une baisse du métabolisme… Et une reprise de poids express.

Résultats des courses: découragement, sentiment d’échec, baisse de l’estime de soi.

La réalité:

Ce n’est pas facile de perdre du poids. Si c’était le cas, je pense qu’un bon nombre de diététicien-nes auraient moins de boulot. Et les magazines auraient alors résolu l’épidémie mondiale de surpoids et d’obésité.

Il est probable que si cet article t’a interpellé, c’est que tu as des raisons de vouloir perdre du poids, la principale étant sûrement de vouloir te sentir mieux dans ta peau… Ou éventuellement ressembler un peu plus à X ou Y…

Mais déjà, si on arrêtait de se comparer les unes aux autres, la vie ne serait-elle pas un poil plus jolie ?

Nous sommes tous et toutes uniques. Le monde serait ennuyant si on se ressemblait tous!

“Merci, facile à dire Lucie”, vas-tu répondre.

Loin de moi l’envie de donner un discours généralisant, et encore plus loin de donner une solution miracle. Il n’y a pas de “one size fits it all” – pas de méthode adaptée pour tout le monde.

Ma seule réponse : si ton poids, ta silhouette ou ton alimentation sont au centre de tes préoccupations, consulte un professionnel pour obtenir une prise en charge personnalisée.

Perdre du poids, cela passe bien évidemment par le contenu de ton assiette et ton activité physique. Mais aussi par le rapport que tu as à la nourriture et à ton corps.

 

Finalement…

Aucun article, aucun magazine, aucun blog – ni même celui-là – ne peut affirmer qu’il changera la vie de tout le monde, qu’on sera tout beaux et tout heureux et qu’on chantera tous ensemble Kumbaya.

Pour rappel, si tu n’as pas lu mon A propos, mon but c’est d’apporter un petit coup de pouce, des infos et des astuces à celles qui en voudraient. Je ne veux pas prétendre à plus!

Pour le reste, il y a Mastercard les diététicien-nes.

 

A lire également: “Les régimes sont la meilleure façon de prendre du poids” – Planète Santé

Et toi, quel est ton avis sur les régimes amincissants? En as-tu déjà fait? Partage ci-dessous dans les commentaires!

Blanchir pour obtenir des légumes colorés

Blanchir pour obtenir des légumes colorés

Wow! Jolie couleur, non? Je te parle de “blanchir”, mais ironiquement ces brocolis sont plutôt colorés. Alors blanchir, késako?

Fut-il une époque, j’étais une vraie tarte pour faire la cuisine. Je ne dirai pas qu’aujourd’hui je suis un véritable cordon bleu, mais il y a du progrès !(#MerciLesCoursDeCuisineALEcole)

Cuire ses légumes, ça parait être un truc un peu simple, mais il y a une manière particulière de le faire pour non seulement avoir des légumes canons dans ton assiette, mais aussi préserver leur teneur en vitamines et minéraux.

La théorie

La théorie, c’est que la plupart des vitamines se dégradent quand elles sont exposées à la lumière, l’air et la chaleur.

Il y a un tas de légumes que j’adore manger crus, parce qu’ils ont bon goût, parce qu’ils sont encore plus intéressants du point de vue nutritionnel. Aussi parce que le soir je suis un peu une flemmarde. Si je peux éviter d’être derrière les fourneaux pendant trop longtemps, c’est volontiers.

Mais parfois, pour le goût et la texture, c’est plus sympa de les cuire.

Dans la pratique, comment blanchir ?

Pour que les légumes gardent un maximum de vitamines et minéraux, qu’ils restent colorés et soient cuits à point, il existe une technique: celle de blanchir.

Tout simple: D’abord, tu portes à ébullition une grande casserole remplie d’eau salée. Tu attends jusqu’à ce que l’eau boue à gros bouillons (très important!). A ce moment-là, tu peux y plonger les légumes que tu auras lavés et parés au préalable. Il faut éviter d’en mettre une trop grande quantité d’un coup, quitte à blanchir tes légumes en plusieurs petites portions.

Il te faudra entre 3 et 5 minutes pour blanchir asperges, haricots verts, brocoli, carottes et choux de Bruxelles.

Rapide, n’est-ce pas?

Après les avoir égouttés, tu peux servir de suite, ou sinon les plonger dans un bain d’eau froide afin d’arrêter la cuisson et les réchauffer plus tard, pour les faire griller à la poêle par exemple. Ce processus permet de fixer la chlorophylle: fini les brocolis jaunes-gris!

Si tu as besoin qu’on t’explique la chose avec un accent canadien, clique ici 😉

Aussi, cuire les légumes entiers et non découpés permet de limiter la perte en vitamines et minéraux.

Du coup… Il n’y a plus qu’à !